Quelques notes

DSC_0021La musique a été composée spécialement pour ce spectacle. On y retrouve des sonorités celtes qui nous accompagnent tout au long de la découverte d’un monde merveilleux. Parfois elle sert les émotions, parfois, décalée, elle amène une touche d’absurdité.

L’histoire commence chantée “a capella” et dansée sur une gavotte traditionnelle bretonne et finit sur la même gavotte, mais cette fois harmonisée et modernisée façon rap. Ce changement d’interprétation fait écho à l’évolution de Gaëlle, la métamorphose d’une fille en femme.

L’accordéon explore de nombreux styles musicaux (celtique, métal, rock) et va même jusqu’à devenir une boite à sons qui habille le récit. Le chant et la narration se mêlent pour donner vie à Gaëlle. On l’entend rire sa joie, pleurer sa tristesse, toujours en chantant, car c’est comme ça qu’elle trouve sa voie.

Sofía Miguélez,  composition

 

Publicités
Publicités